Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En 1867, soit 3 ans avant son décès survenu en 1870, le Docteur Joseph PARNET, célibataire et sans enfant, avait rédigé un  testament olographe dans lequel il précisait l'affectation de son immense fortune à sa disparition.

Il léguait à la commune d'Hussein-Dey sa propriété avec terres et bâtiments à condition que ce don soit utilisé au bien commun.

De plus, à sa nièce Louise, sa légataire universelle, il faisait obligation de verser annuellement à la commune d'Hussein-Dey une rente de 1000 francs et de résidait à Hussein-Dey ou dans les environs sa vie entière. En cas de non respect de cette obligation la rente envers la commune d'Hussein-Dey serait portée à 6000 francs.

Au décès de Joseph PARNET, ces dispositions ayant été contestées par la nièce, c'est en cassation que l'affaire s'est terminée par le rejet de ses prétentions comme l'indique le jugement suivant du 23 janvier 1877.

Le Testament du Docteur Joseph PARNET.
Le Testament du Docteur Joseph PARNET.
Tag(s) : #CHRONIQUES

Partager cet article

Repost 0