Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 64 rue de Constantine, plus connu sous le nom d’immeuble MARTY, était un peu ma deuxième maison. Mon oncle : Raoul JUSTAFRE y demeurait avec son épouse Angèle et c’est chez eux que je passais les journées, dans ma prime enfance, durant les années de guerre.

Pendant ce temps, mon père participait, avec la 3ème division d’infanterie algérienne, du Général DE MONSABERT, aux combats pour libérer la France de l’occupant Nazi et ma mère, qui me récupérait tous les soirs, travaillait pour subvenir aux besoins de la famille.

Devenu écolier en 1945, j’avais l’habitude, tous les jeudis (jour de congé à l’époque), d’aller déjeuner chez mes oncle et tante et ce rituel allait perdurer jusqu’en 1956, date à laquelle j’entrai, en internat pour cinq ans, à l’école de l’Air de Cap Matifou.

Le 64 était la propriété de Monsieur Germain MARTY, Maire d’Hussein-Dey, et de son épouse, née OLIVES, qui y résidaient. C’était un immeuble moderne, d’une hauteur de cinq étages comportant chacun quatre appartements, avec des pièces spacieuses et une salle de bain, chose rare dans ces années là.

L’immeuble était aussi équipé d’un ascenseur central autour duquel s’enroulait la cage d’escalier. On y accédait au moyen d’une clé. Enfin, chaque logement disposait, en fonction de sa situation, d’un balcon donnant soit :

  • Sur la rue de Constantine,
  • Sur la petite place séparant le 64, des bâtiments jouxtant la minoterie NARBONNE, avec la charcuterie PONS et le coiffeur OSCAR.
  • Sur l’impasse Claudot.

C’est sur cette dernière que donnait l’appartement de mon oncle. Situé au cinquième étage, il offrait une très belle vue sur Alger et son port ainsi que sur la gare de triage d’Hussein-Dey.

L’entrée de l’immeuble était encadrée par deux commerces : La boulangerie ZANOT à droite et le tailleur REY à gauche.

Monsieur REY était le Président de la section rugby de l’OHD.  Enfant, en me voyant, il m’embrassait avec sa longue et soyeuse barbe blanche.

 

Le 64 Rue de Constantine.

Vue de l’immeuble MARTY au début des années 2000.

 

En ce qui concerne les autres occupants de l’immeuble, au cinquième il y avait : Monsieur MAZZELA, la famille PAULI et leur fils Alain ainsi que la famille JAMIN, que nous considérions comme faisant un peu partie de la notre.

Madame JAMIN était veuve de guerre, son mari Fernand ayant été tué à Martigues en septembre 1944. Elle avait deux filles : Christiane l’ainée plus âgée que moi et Geneviève (dite Geneu) la cadette.

Christiane s’occupait de moi mais également de mes devoirs quand j’étais à la grande école,  tandis que sa sœur Geneviève, légèrement plus jeune que moi, était ma compagne de jeux sur le palier de l’étage.

C’est avec un grand plaisir que je l’ai retrouvée, à Ventabren, au mois de juin 2015, 53 ans après notre départ d’Hussein-Dey.

Le 64 Rue de Constantine.

Ventabren juin 2015 : Avec Geneviève.

 

En descendant dans les étages, on trouvait au quatrième, la famille CAMPELLO dont la fille Suzy était de mon âge.

Monsieur MARTY habitait, je crois, au deuxième étage. Je le rencontrais souvent dans les escaliers et il me saluait toujours avec gentillesse, tout comme Germain, son fils cadet, futur Chirurgien, et qui aujourd’hui retraité s’adonne à sa passion la littérature (voir son site ci-dessous) :

Son fils ainé, Georges, possédait son cabinet médical dans l’immeuble, lors de son installation, dans le milieu des années cinquante, mes parents l’avait choisi comme médecin de famille pour succéder au Docteur PUJOL qui était débordé de clientèle.

Le Dentiste BENTOLILA exerçait aussi au 64, et c’est lui qui m’arracha ma première dent et je ne garde pas un bon souvenir de cette expérience.

Autant que je me rappelle, la conciergerie était tenue par Monsieur et madame GREGORI.

Pour le reste, quelques noms d’occupants des lieux me reviennent en mémoire, comme les familles : BAUDEL, D’ACUNZO, LONCLE, MAS, TARRY, VICIDOMINI…….

J’ai aussi eu le plaisir de revoir à Ventabren Alain MAS, dont l'épouse est écrivain (voir son site à l'aide du lien)

 

G.P.

Le 64 Rue de Constantine.

Ventabren juin 2015 : Avec Alain MAS.

 

Tag(s) : #NOS QUARTIERS

Partager cet article

Repost 0